Explications ou excuses ? Bal de mai de St John's

Quel Film Voir?
 

À la suite de l'article de la semaine dernière sur le St John's College May Ball et sur la façon dont ils paient (ou, plus précisément, ne paient pas…) leurs travailleurs, nous avons été contactés par le président du SJC May Ball 2020.

Voici ce qu'ils ont dit, et ce que je pense.

Ce qu'ils ont dit: « En ce qui concerne les tickets de montage et de débarras, ceux-ci sont en effet disponibles sous forme de tickets unitaires, et uniquement en tant que tels ; cela est spécifié dans leur contrat.



Ce que je pense: Je ne le savais pas vraiment, mais j'ai depuis corrigé mon article précédent pour refléter cela. Pour être juste, cela pourrait en fait être l'un des rares avantages de l'installation ou du nettoyage, car les invités pour le bal ne peuvent acheter des billets que par paires, donc avoir un seul billet vous évite d'avoir à vendre votre pièce de rechange.

Ce qu'ils ont dit: « Je n'ai pas l'impression que le gain monétaire est la principale raison pour laquelle les étudiants choisissent de postuler pour un travail de mise en place ou de nettoyage au SJMB ; comme vous l'avez souligné, il existe d'autres balles qui sont en mesure de fournir une meilleure compensation financière.'

Ce que je pense: N'est-ce pas une prophétie auto-réalisatrice ? Bien sûr, les étudiants ne travailleront pas SJMB pour un « gain monétaire », si vous ne les payez pas. Leur excuse pour ne pas payer les travailleurs est… qu'ils ne sont pas là pour un gain monétaire… parce qu'ils ne paient pas les travailleurs ???

Et comme pour d'autres balles offrant une meilleure compensation financière, cela ne semble guère pertinent pour la décision de SJMB de «payer» le salaire minimum de ses travailleurs. Pouvez-vous imaginer cette logique utilisée pour excuser un collège qui ne paie pas le salaire minimum de son personnel ? « Il existe de nombreux autres collèges capables de fournir une meilleure compensation financière, alors pourquoi devrions-nous nous donner la peine de vous payer le salaire vital ? » Cela semble ridicule.

Ce qu'ils ont dit: 'Je peux vous assurer que non seulement le comité actuel n'a rien à voir avec les paiements de l'année dernière, mais j'ai également souligné à plusieurs reprises l'importance des paiements à temps cette année en raison de l'importance que je considère cette question.'

Ce que je pense: Toutes nos félicitations! Beaucoup de travailleurs étaient extrêmement contrariés d'avoir été payés jusqu'à deux mois à la fin de l'année dernière, alors je suis heureux d'apprendre que des améliorations sont apportées dans ce domaine. Nous aimons le voir.

Ce qu'ils ont dit: « Nous avons fait appel à une personne ayant une expertise juridique afin de nous assurer que nos contrats et les conditions de travail sont conformes à la loi. »

Ce que je pense : Je suis… content d'apprendre qu'aucun détail sur l'emploi n'est illégal, mais ce n'est guère rassurant. Les contrats et les conditions légales sont le strict minimum, et il y a une raison pour laquelle il y a une différence entre le salaire minimum légal et le salaire vital. Je ne prétends pas que le paiement ou les conditions sont illégaux. Pourtant, dans le contexte de nombreux collèges et May Balls s'engageant à payer à leur personnel le salaire minimum vital, SJC peut faire mieux que le salaire minimum (légal) et les conditions de travail légales.

Ce qu'ils ont dit: « Je pense qu'il est important, lors de la rédaction d'un article de ce type, de se rappeler que vos critiques s'adressent à d'autres étudiants. »

Ce que je pense: Bien, je pense qu'il est important au moment de décider combien payer les travailleurs pour se rappeler qu'ils sont ton camarades. Je suis sûr qu'il est très facile pour de nombreux étudiants de Cambridge de se distancer des « travailleurs » et des employés du secteur des services. Ce type d'attitude est épouvantable même lorsque les travailleurs ne sont pas étudiants, et encore pire lorsqu'il est jugé acceptable de payer une bouchée de pain à ses camarades, mais inacceptable de critiquer la décision d'un comité étudiant de le faire. Tu sais à quoi ça ressemble pour moi ?

L’image peut contenir : Dossier, Bois, Classeur, Texte, Livre

(Crédit photo – Erin Hudson)

Ce qu'ils ont dit: «Je sais pertinemment que les membres du comité, moi y compris, se sont assurés de surveiller autant de travailleurs que possible tout au long de la nuit pour s'assurer qu'ils allaient bien et même leur apporter de la nourriture dans la mesure du possible. […] L'eau était disponible gratuitement dans les plates-formes situées dans presque tous les tribunaux.

Ce que je pense: Je suis heureux que les gens aient vérifié autant de travailleurs qu'ils le pouvaient, et cela montre une véritable appréciation de leur travail. Mais 'autant que possible' montre que certains ont été ignorés pour une raison quelconque, et les témoignages que j'ai reçus le reflétaient définitivement. Pour des raisons évidentes, je n'ai pas pu parler à tous ceux qui ont travaillé le ballon et donc ce que j'ai entendu n'était peut-être pas représentatif de l'expérience des employés dans son ensemble. Cela ne le rend pas plus acceptable ou moins important. Deux employés incapables d'accéder à l'eau, c'est deux de trop, quel que soit le nombre d'autres qui ont été nourris et abreuvés.

Ce qu'ils ont dit: « Je me demandais si vous compreniez pleinement la quantité de travail que le comité de sous-scène met avant le bal ? Le coût de la sous-scène pour un repas de trois plats tout compris, boissons comprises, s'il avait été transféré sur le salaire des employés, s'élèverait à 30 centimes supplémentaires par heure et par travailleur.

Ce que je pense: Hélas, je n'ai pas l'expérience d'être membre d'un comité de sous-scène. Mais, étant donné que je n'impliquais pas du tout un manque de travail acharné ou que le dîner soit annulé et le coût redistribué entre les travailleurs, je ne pense pas que cela soit pertinent. Je n'ai rien contre les comités – mon principal problème est que leurs célébrations, par rapport aux paiements de salaire minimum, ne reflètent pas bien le collège, le bal ou son comité.

Ce qu'ils ont dit: « C'est mon avis, et vous pouvez être en désaccord sur ce point, qu'il vaut la peine de faire cet effort supplémentaire pour remercier la sous-scène pour son travail acharné. Qui sait, si nous ne les remerciions pas de cette manière, nous aurions peut-être trouvé un article de Tab écrit sur la façon dont nous les « travaillons sur le terrain » aussi ! »

Ce que je pense: Encore une fois, je ne conteste pas qu'il vaut la peine de remercier les comités pour leur travail acharné et, bien sûr, ils méritent de pouvoir célébrer comme il se doit. Bien que je sois à peu près sûr que personne de sensé ne considérerait l'absence d'un repas de fête « en train de travailler dans le sol »…

L’image peut contenir : Fort, Tour, Flèche, Clocher, Château, Canal, Nature, Bâtiment, Architecture, Plein air, Eau

(Crédit photo Emilie Walker)

Je suis également membre de St John's - je n'essaie pas d'attaquer le comité, le bal ou l'université - mais le contraste entre ce bal très coûteux et extravagant et le 'paiement' inadéquat du personnel ne fait pas grand-chose pour contrecarrer les stéréotypes Johnian qui me font si souvent me sentir très mal à ma place dans ce collège.

John's est meilleur que ça, et il est temps que SJMB le montre.